Haut de pageAlcools* et shopping alimentaire (*) à consommer avec modération) Au Maroc, l'alcool ne se trouve pas à tous les coins de rue... D'abord, le plus simple pour ceux qui séjournent peu de temps et souhaitent bière ou alcools, le mieux est de l' acheter à l'aéroport de départ, en free tax, et de l'apporter avec vous. En médina, c'est difficile d'en trouver, certains restaurants, par exception, accepteraient que vous apportiez votre vin. Des restaurants près du Palais Jamaï vous en servent à prix d'or. En Ville Nouvelle, et dans les grands restaurants en bordure de Médina (Palais Jamaï, des Mérinides...), c'est possible et cela a un coût. Dans certains restaurants de la Ville Nouvelle, notamment chez ceux cités ici, l'alcool n'est pas prohibé, mais il est possible qu'on vous enveloppe pudiquement la bouteille dans une étoffe, surtout si vous avez un marocain avec vous pour que les autres marocains dans la salle puissent imaginer qu'il s'agit d'autre chose que de vin... Enfin, dans les Supermarchés de la Ville Nouvelle (Marjane et Acima), pas de problème, les rayons sont bien achalandés -sauf en période de Ramadan -, on trouve même charcuterie, porc et produits cachers, le problème est qu'il faudra être discret lors du transport en taxi des bouteilles d'alcool, certains n'acceptant de transgresser d'obscures lois qu'en haussant la note... Pour le reste, fruits, légumes, poissons, viandes, pas de problème, n'hésitez pas à acheter dans les souks (le plus proche étant renommé). Evitez par contre de gouter sur place (précautions d'hygiène classique à maintenir, tel que lavage, épluchage...).
Infos Pratiques
Nos Restaurants préférés Peut-être êtes vous tentés de goûter (re-goûter ?) la bonne cuisine marocaine. Pour notre part, nous avons été plusieurs fois déçus, d'un bout à l'autre du Maroc, par des cuisines qui ne sont plus que l'ombre d'elles-mêmes. Il est vrai que la plupart des touristes ont désappris ce qu'était la bonne cuisine de leur propre pays, et qu'ils ne sont de toute manière que de passage... Peut-être serez-vous déçus par les grands restaurants, qui vous offriront un cadre, certes, enchanteur, mais une cuisine un peu ... décevante, quand on connait les grands restaurants marocains de Paris, de Londres, les riches couscous "royaux"... La cuisine la plus simple est souvent la meilleure. Par exemple, au bord des routes, les "tajines" qui mijotent toute la journée sur leurs braises, pour un prix extrêmement modique, vous satisferont davantage. Les bols de soupe "harira" vous enchanteront souvent, et bien sûr, si vous faites vous-mêmes, avec les excellents produits des souks... Sinon, à Fès, sans publicité, nous aimons bien : - Certaines petites "gargotes" près de la porte Bab Boudjelloud : Chez Rachid, notre préféré, au ras du passage fascinant de tout ce qui entre et sort de la médina à cet endroit, chez Saïd, son voisin immédiat, le restaurant "La Kasbah", avec sa vue plongeante. ces établissements de type "Routards" ne vous ruineront pas, mais bien sûr sont en Médina, donc sans alcool. - "Zagora", "Chez Vittorio", dans la Ville Nouvelle : 2 restaurants de classe européenne, de cuisine correcte" à prix moyens. - "Les 3 Sources", à la la limite de la Ville Nouvelle, vers l'aéroport, très bons restaurant classe "diplomates et notables", au sein d'un complexe de loisir avec piscine (appréciable l'été, peut-être rempli de la "jeunesse dorée" fassie le week end. - Restaurants de l' Hotel des Mérinides", ou du Palais Jamaï, chers, mais avec cadre, vue et cuisine internationale correcte, le tout en bordure de Médina.
Votre arrivée/votre départ : Seuls les "grands taxis" (généralement des berlines MERCEDES ayant fait une première carrière en Europe, mais assez correctement entretenues), ont le droit de vous prendre à l'Aéroport jusqu'à votre destination. Au retour, même type de véhicule, et il faudra impérativement en réserver un à l'avance pour être sûr d'être pourvu à temps. Temps de trajet 15 mn environ, coût à négocier avant le démarrage (pas de compteur) : environ 15 euros Trajets en ville (Médina et Ville Nouvelle) : Prendre un "petit "taxi", à Fès ils sont rouges, très nombreux, partout présents (sauf lorsque l'on en a besoin d'urgence) avec une galerie, en grande majorité des Fiat Uno, parfois très fatiguées. Ils disposent d'un compteur, vérifiez leur mise à zéro (prise en charge 1,4 DH), majoration nuit 50%, ou alors négociez le prix avant le départ. Attention, ils ne prennent que 3 personnes en plus du chauffeur, même un très jeune enfant compte pour une personne... Donc, si vous êtes 4, prendre 2 taxis. Tant qu'il n'est pas plein, il est d'usage qu'il charge à nouveau des passagers sur le trajet. Si quelqu'un est déja intallé lorsque vous preneez place, il est possible qu'il dépose d'abord le premier passager, puis qu'il retourne dan la direction que vous souhaitez : un peu curieux, mais ils sont généralement honnêtes, et le coût est faible (compter de 50 cents d'euro à 2 euros maxi pour un trajet type Médina/Ville Nouvelle, quartiers les plus éloignés. Rappelez-vous que Fès est une ville d'1.400.000 habitants, donc très étendue au niveau Ville Nouvelle. Les adresses : La notion d'adresse est quasiment inconnue des taxis, même si vous avez une carte de visite du commerçant que vous cherchez. D'une part, parce que la notion de cadastre et de nom de rue est dans les faits assez débutante, d'autre part parce que la plupart des taxis ne sont pas des fassis d'origine, mais peut-être des berbères descendus des montagnes alentour ? Donc, si les déplacements sont en fait très faciles et rapides, il vaut mieux indiquer, plutôt qu'une adresse précise,un point de repère indiscutable telle que "la Place de Florence", ou "près du Cinéma "l'Espoir", ou "près de la gare", ou "près de l'"Hotel Batha", ou "Place R'Sif", ou "place Bab Boudjelloud", etc...
Copyright WArtus 2010-2012
Accueil Menu Description Plans Photos Fès autrement Renseignements Lien utiles Architecture Autres Infos Matières Prix Réservation Livre d'Or Conditions Générales